english_breakfast-article

La coutume du thé noir breakfast en Angleterre

L’un de mes premiers voyages remonte à mon adolescence. Avec le collège, nous étions partis en Angleterre. Visiter Londres a représenté l’une de mes premières aventures hors de France. Nous partions en car, grisés par l’aventure et la liberté que ce voyage représentait. La route durant des heures, puis le Ferry, à nouveau la route et Londres enfin. Si je rejoue le film dans ma tête, j’entends « London calling » (The clash) et je sens l’odeur de la pluie en attendant que l’on me présente à la famille qui m’accueillera pour quelques jours.

Le choc a été brutal, je passais de l’excitation du voyage entre copains à une certaine solitude dans une maison tapissée du plancher au plafond et à la décoration d’un autre siècle. Ma famille d’accueil pour quelques jours se résumait à une vieille dame, Miss Jenkins, qui m’appelait à dîner une fois mes affaires posées dans ma chambre. « Do you want some tea ? Do you prefer chocolate ? » J’imaginais qu’elle parlait de mon petit déjeuner, je fus donc surpris de découvrir un mug de chocolat posé à côté de mon assiette. Je crois que je me souviendrai toute ma vie de la tristesse de ce chocolat chaud à l’eau posé à côté d’un muffin anglais fourré avec ce qui devait être des petits pois écrasés.

Le ferry et la houle de la Manche ayant déjà largement bouleversé mon estomac, je me suis contenté de quelques bouchées avant de monter me coucher. Je craignais fort que les quelques soirées, nuits et matins à passer ici soient d’une tristesse absolue.

Le lendemain, le soleil qui perçait les nuages apporta un nouvel éclairage à la petite maison. La décoration toujours d’un autre siècle paraissait plus amicale, ma logeuse semblait plus accueillante, plus douce. Elle se préparait son thé dans une vieille bouilloire vert olive avec des gestes précis dont on sentait qu’ils avaient été souvent répétés. Mes parents ne buvaient pas de thé et je n’étais pas habitué à son odeur. Mais ce jour-là, le parfum qui se dégageait doucement de la bouilloire m’intrigua. Il semblait puissant, intense.

« Please take some tea ? »

Je sentais qu’elle avait une envie sincère de partager ce moment avec moi. Il y avait dans cette proposition toute la bienveillance d’une femme qui rompait sa solitude. Je n’eus pas le coeur de refuser et je bus du thé pour la première fois de ma vie.

Quelques gâteaux secs et gorgées de thé plus tard, je retrouvais mon groupe pour partir à l’assaut de Londres. Chaque découverte culinaire renforçait la notion de voyage, les gelées, les chips au vinaigre ou à l’oignon et bien sûr partout, du thé.

Je savais que les anglais vouent au thé une passion que nous français avons du mal à comprendre. Leur choix discutable d’y ajouter du lait nourrit la légende de l’exception britannique. Mais il faut leur reconnaître une certaine expertise dans ce domaine.

Du haut de mes quatorze ans, je découvrais Londres le jour et le « breakfast tea » du matin. Ayant constaté sur mon visage la surprise et l’agréable découverte du thé, Miss Jenkins s’était fait une joie de me faire découvrir plusieurs thés différents. Je ne l’appris que plus tard mais elle ne fit goûter que des thés noirs. Elle me racontait que le thé était pour elle une sorte de voyage et à chaque gorgée, j’ancrais un peu plus en moi un sens profond à la dégustation du thé. Darjeeling, Ceylan, ces noms exotiques contribuaient à rendre ma découverte plus extraordinaire encore.

Plus tard, je découvris d’autres thés, tout aussi empreints de découvertes et de voyages mais le thé noir et son parfum restent ancrés dans ma mémoire comme le thé du matin. Et vous qu’est-ce que vous raconte le thé ?

Zoom Produit

Thé noir Breakfast

Thé BREAKFAST

thé noir bio d'Inde

Description

En provenance du sud-ouest de l‘Inde, sur les hauts plateaux du Nilgiri (3ème région productrice de thé du pays), le jardin de PARALAÏ ravira tous les amateurs de thés noirs équilibrés. Sa saveur douce et moelleuse ainsi que son parfum naturel frais et fruité en font un thé à savourer à n'importe quel moment de la journée.