Focus sur le thé

L’odeur de la rose
vers des souvenirs d’enfance

Il existe des moments rares où le temps et plus encore le tumulte incessant de nos journées semblent s'arrêter. Une petite seconde durant laquelle l'un de vos sens prend le dessus sur tout le reste. L'odorat est l'un de ces sens les plus puissants, celui qui possède la plus grande mémoire.

Aujourd’hui, je me souviens bien mieux de quelques odeurs de mon enfance que des bruits et même de quelques images.

Lorsque j’étais enfant, ma grand-mère entretenait un grand jardin et excellait dans la culture des roses. Elle appréciait particulièrement les roses blanches, jaunes et roses, plus délicates et qui lui rappelaient ses origines orientales.

Une enfance fleurie

L’orient mystérieux, tellement imaginé dans mon enfance, que ma grand-mère me racontait avec des anecdotes où les roses avaient souvent une place prépondérante. Elle me racontait les paradis fleuris au coeur des cours secrètes des hautes bâtisses, à l’abri du soleil.

Lorsque plus vieux, j’ai enfin eu l’occasion de découvrir l’Orient de ma grand-mère entre Beyrouth et Tel-Aviv, j’ai retrouvé l’odeur de roses qui flottait dans les ruelles pavées, à côté de celle des murs chauffés par le soleil. Elle ne m’avait pas menti et au fil de mes découvertes, j’avais eu comme l’impression d’être chez moi ou du moins de retrouver ce que ma grand-mère mettait tant de soin à recréer dans son jardin.

Lors de mon voyage, j’avais découvert dans les jardins Bahà’i à Haïfa, une petite échoppe où je m’étais arrêté. A flanc du mont Carmel, sa terrasse dominait la Méditerranée et j’y dégustais mes premiers falafels. À la fin de mon repas, le serveur qui devait être le patron, m’apporta un thé en me remerciant de ma venue, les parfums du thé chaud sentait les roses de mon enfance. A cet instant précis, je repensais à ma grand-mère et face à ce paysage époustouflant, j’ai compris pourquoi elle tenait tant à ses souvenirs.

Des souvenirs pour la vie

Pour chacun d’entre nous, nos souvenirs nous construisent et lorsqu’ils sont heureux, nous cherchons à les revivre d’une manière ou d’une autre. Je n’ai pas la patience et avouons-le, le talent de ma grand-mère pour faire pousser des roses, mais j’ai trouvé dans le thé, le moyen de revivre très souvent ces moments particuliers.

Pour les sublimer plus encore, j’ai affiné, presque de manière scientifique, le mélange idéal. C’est avec le thé blanc, un thé raffiné de jeunes pousses prisé par les empereurs de Chine que les fleurs révèlent leur plus profonds secrets. Ce thé blanc particulier, le Pai Mu Tan s’accorde parfaitement aux arômes de roses dans le mélange REINE DE DAMAS de La Route des Comptoirs.

Ce thé blanc bio particulier, je le réserve aux fins d’après-midi lorsque le soleil décroît et que j’ai besoin ou envie de retrouver ma grand-mère, son jardin, mon enfance et le sourire de ce serveur de Haïfa. Il me suffit d’en ouvrir le sachet pour replonger immédiatement dans mes souvenirs et m’évader.

Et vous ? Quel sera votre souvenir avec le thé blanc à la rose ?

thé blanc Reine de Damas

REINE DE DAMAS

Thé blanc bio à la rose

Laissez-vous emporter par ce bouquet doux et raffiné du Paï Mu Tan délicatement parfumé et parsemé de pétales de rose, symbole de l’amour depuis la nuit des temps. Un thé léger aux notes fleuries, idéal pour accompagner vos pauses gourmandes.

lrdc-zone-ecommerce