La cérémonie du thé au japon

Japon : Le pays des maîtres du thé

Cela faisait plusieurs minutes que j’attendais dans cette pièce quasiment vide. Étonnamment, le bruit de la ville s’était estompé et il faisait presque frais en ce jour de printemps au climat tropical. Quel contraste avec les rues grouillantes que j’arpentais quelques minutes auparavant sous une chaleur accablante. 

Une certaine jubilation faisait écho en moi. J’étais venu au Japon pour ça : assister à une cérémonie du thé dans les règles de l’art. 

L’hôtesse préparait minutieusement son thé après avoir été cherchée, un par un, chacun des ustensiles indispensables à sa préparation. Elle évoluait avec une lenteur incompréhensible pour un touriste occidental pressé de découvrir le pays. Et pourtant, n’était-ce pas le passage quasi obligé pour comprendre la complexité de l’âme japonaise ? Après tout, cette hôtesse ne faisait-elle pas exprès de prendre tout son temps ? Mais oui, bien sûr, pour me signifier que le temps s’était arrêté dans cette pièce. J’avais compris que j’avais tout le loisir de la contempler ou de ne rien faire…

J’avais atterri la veille à Osaka puis pris tout de suite la direction pour Kyoto, l’ancienne ville impériale. Un train de banlieue m’avait amené directement à Uji, l’emblématique berceau du thé depuis des siècles. Après tous ses déplacements, il me fallait du calme pour être en phase dans cet archipel fascinant où le soleil prend ses racines.

La cérémonie du thé est le symbole de la spiritualité et aussi la recherche du vide. Un vide qui symbolise l’Esprit. En ce sens, la cérémonie du thé est l’incarnation parfaite de l’état d’esprit japonais. Elle perpétue la tradition. C’est une expression de la tradition et la Mémoire vivante de cet art immémorial. Comme tout le peuple qui vit sur une île et où la surface est par définition limitée, le Japonais a conscience que sa mission est de protéger la nature pour pouvoir profiter de ses bienfaits. Le Japonais accorde au thé une grande dimension spirituelle, un côté un peu philosophique. Le thé fait partie intégrante de la vie quotidienne, c’est une relation très intime. 

Lors de cette cérémonie du thé, l’hôtesse qui préparait le thé était extrêmement attentive à chacun de ses mouvements. Tous les Japonais qui ont préparé du thé devant moi ont toujours été ainsi : très pointilleux à la perfection de chaque mouvement. À croire qu’ils sont investis d’une mission « comment faire pour lui faire plaisir » ? La réponse est oui, j’en ai la conviction ! 

Dans cette société extrêmement codifiée et où chaque geste est prémédité pour préparer le thé, il règne chez chaque Japonais un état d’esprit commun : s’ouvrir à l’autre, faire attention. Préparer un thé, c’est donner de l’amour.

Rien ne se perd dans ce pays ! Le thé joue un rôle majeur de perpétuer un art culinaire très particulier.

Alors que je suis plutôt de nature impatient, à faire 3 choses en même temps … étonnamment, j’aime toujours assister à une cérémonie du thé. Je ressens des sensations que je ne ressens pas ailleurs car le Japon est un pays très particulier. C’est un pays qui me calme. Le Japon est une terre de thé mais avant tout une culture ou la tradition est un état d’esprit. Prendre du temps à préparer un thé est une façon de contrôler son énergie intérieure. Donner le meilleur de soi et avoir un cœur fort. 

Il ne faut pas oublier non plus la saveur, le plaisir du goût car le thé vert japonais est très intense, particulièrement iodé et c’est pour cette puissance en bouche que les consommateurs le recherchent. Le thé parle aux 5 sens, il a une odeur, une ambiance.

Le Japon est une société qui impose à chacun de nombreuses obligations, règles, codes qui peuvent étonner voire agacer mais, grâce à cela, les Japonais ont cette capacité à faire le lien entre le passé et le présent. La cérémonie du thé, pratiquée dans une salle quasiment vide, est un lieu qui incarne parfaitement cet idéal.

Dans un pays où l’on célèbre la « fête des ancêtres » les traces du passé ne s’effacent pas. On dit qu’un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. 

Entre vitalité et sagesse, entre obscurité et lumière, la cérémonie du thé donne l’occasion de faire une pause, un « arrêt sur image » et prendre le temps de réfléchir. Un seul voyage ne suffit pas pour comprendre le Japon. Le Japon est un pays qu’on ne peut résumer à une seule image, à un seul paysage, à une seule lumière …. 

Complexité, intensité, qualité … Ce n’est pas par hasard que c’est le pays des maîtres du thé !

Retrouvez les thés verts Japonais de La Route des Comptoirs.

lrdc-zone-ecommerce